dimanche 1 mars 2020

L’autostrada per Wuhan.


Abbiamo forse imboccato l’autostrada per Wuhan. E una destinazione d’obbligo quando il pilota automatico è un animale parlante impreparato ed indeciso di fronte a un evento epidemico ampiamente annunciato. Perché nessuno può dirsi colto di sorpresa per un qualcosa di inatteso e di inedito. La trama del coronavirus è nota anche alle borse e il cambio di attori e di ambientazione non cambia affatto la storia virale. Tutto è già scritturato. Stesso virus, stesso impatto patologico, stessa alta velocità di propagazione ovunque viaggi nel mondo. Non possiamo razionalmente aspettare altro scenario. E un déjà-vu universalista privo di originalità che si riprodurrà tragicamente uguale a se stesso. Wuhan una volta, Wuhan ovunque si neghi l’urgenza del rintanarsi in massa a modo preventivo, distratti da priorità private più incombenti della salvaguardia della propria vita e della propria collettività. E la replica di un copione manomesso che recita l’eliminazione sostenuta di una frangia ancora indefinita del branco umano ma, sia chiaro, senza estinguerne la specie. Non c’è da preoccuparsi più di tanto su questo fronte. Scomparisse il 25% della popolazione mondiale, ne rimarrebbe pur sempre il 75%, più di 5,8 miliardi. Salvo esplosione di alcune centrali atomiche disattese da addetti troppo malati- è un rischio reale seppure lo si auspichi poco probabile- la vita proseguirà. 

Ma proseguirà molto più sconvolta di quanto venga illustrato. La fresca ed interminabile tragedia virale di Wuhan, ahimè, è molto più grave di quanto sia stato rivelato. L’enorme apparato dispiegato dalle autorità cinesi per combatterla, le centinaia di milioni di persone messe in quarantena, la paralisi volontaria della produzione ne misurano la gravità. La Cina non ha costruito ospedali da campo in fretta e furia per entrare nel Guinness dell’edilizia ma perché ne aveva urgente bisogno per salvare quanta più gente possibile. La Cina non ha sovrastimato la sua risposta ma l’ha commisurata alla tragica ma taciuta realtà.  Non sono mancate le voci di coraggiosi cittadini cinesi per gridarla, senza che la scienza tuttavia degnasse dare il minimo ascolto alle loro testimonianze dei fatti. Il virus miete ben al di là dell’ostentato 2% riservato ai beneficiari di cure “pesanti” a posti limitati. Non ci potrà mai essere posto per tutti nei reparti di rianimazione. Nessun sistema sanitario è in grado di reggere ad un sovraccarico di pazienti contagiosi. Nessun sistema sanitario potrà mai accudire insieme centinaia di migliaia di pazienti infetti. E senza cura, con molta probabilità, dal 10 al 25% degli ammalati moriranno nel primo come nel terzo mondo.

Abbiamo per nemico un virus molto prolifico capace in un mese e mezzo di colonizzare 10 milioni di ospiti e raggiungerne 20 milioni due giorni dopo. E così di seguito fin quando ospiti e candidati ospiti non si organizzano di concerto o di forza per limitarne la proliferazione dentro un’area geografica circoscritta. Questo è il suo ritmo di propagazione sul nostro proprio territorio: i contagi raddoppiano ogni 2 giorni. Viviamo questa folgorante espansione adesso sulla nostra pelle. La osserviamo di giorno in giorno come la osservano in Corea del Sud, in Iran ed altrove. Siamo diventati dei laboratori di raccolta dati con certificazione di qualità dell’informazione trasmessa. Nessuno può qui negare che l’epidemia si propaghi molto sbrigativamente per nulla confinata nelle aree "rosse" e che la finestra temporale di risposta è ridotta. 

E questo nostro fatto vissuto, condiviso con altri paesi, falsifica di brutto i numeri cinesi esposti al mondo, in fondo così rassicuranti. Lo scenario generale dell’epidemia ne viene cambiato. I modelli analitici e le difesi basati sui numeri cinesi ne vengono squalificati. Com’è in effetti possibile che questo ritmo epidemico forsennato non sia stato quello di Wuhan, per di più sviluppatosi in una megalopoli di 11 milioni di abitanti piuttosto densamente popolata ? Come può esistere una tale contradizione tra l’andamento iniziale folgorante osservato in Italia, Corea del Sud, Iran, Arabia Saudita e quello “moderato cantabile” proveniente da Wuhan mentre li si predisponevano comunque delle contromisure e un supporto logistico dimensionati per un cataclisma ?  

 Come mai un paese decreta il 23 gennaio 2020 una quarantena mostruosa sulla base ufficiale di soltanto 830 casi con un moderatissimo 2% di mortalità dichiarata, allora senza notevoli conseguenze demografiche, mentre un altro passato il migliaio dibatte ancora sul da farsi ? E forse perché là vi era infatti già un’innomabile quantità di persone contagiate siccome erano passati più di 40 giorni dall’inizio dell’epidemia mentre qui, noi, non abbiamo ancora trascorso un mese di contagi ?  (La crescita esponenziale “italiana” applicata a Wuhan porta a numeri considerevoli a metà gennaio. -2(40/2) fa tanto in teoria.- E non capiamo perché mai non dovrebbe essere stato così.) Vorremmo che queste domande venissero affrontate in fretta dalla scienza e dalla OMS perché vi è un certa urgenza nel decidere quale siano le giuste contromisure da prendere senza ulteriore perdita di tempo.

I contagi aumentano senza contestazione possibile in modo esponenziale del 33-34% al giorno, in pratica vicino a ln(2)/2. Quest’ondata è ben lontana dalle platoniche ombre cinesi proiettate in formato numero sugli schermi del mondo. -Disinformazione ideografica su scala mondiale, se un po’ di spirito è consentito.- Modellizzarne l’andamento con questi valori nostrani, e di fatto universali in quanto immuni per ora di censura, consente di anticipare il triste bollettino sanitario dell’indomani dentro uno scarto del 4%. E consente anche di riesaminare Wuhan in modo più obiettivo ma molto più preoccupato per loro, per noi, per tutti. (L’espressione 1 * EXP(34%*t) -con t = 12 il 20 febbraio- sovrastima i 2 primi giorni che vanno dal 21 al 22 febbraio e, finora, stima puntualmente i 6 giorni successivi.)

Non abbiamo risposta certa sul decorso che ci spetta. Viviamo, come molti, di incertezza per l’immediato futuro e di speranza per un prossimo sollievo. Sappiamo soltanto che tra 15 giorni, difficilmente prima, capiremo se staremo percorrendo una via d’uscita o se entreremo di corsa a Wuhan. I collassi improvvisi in pubblico, il crescente via vai delle sirene e dei carri funebri clandestini non gli vogliamo per nessuno al mondo. Li vogliamo evitare nel modo il più assoluto. Ma li dobbiamo temere a ragione e non negarli per paura della paura se li vogliamo davvero prevenire con delle misure appropriate. Tra poco capiremo se si tratta di un ridicolo falso allarme patrocinato dalla OMS e sfociato in un delirio collettivo mondiale o se si tratta di una drammatica omissione fonte di una grave sottostima del pericolo.  Il dilemma non è da poco perché la posta in gioco è elevatissima.

Faccia che medici, infermieri e tutti gli addetti di ogni settore impegnati per far fronte a questa grave emergenza piena di incognite abbiano successo con il sostegno accorato di noi tutti, uniti e indivisibili. Dopo, ma soltanto dopo, avremo ancora piena libertà di ricominciare a litigare. Per ora è bene allarmarsi un po’. Per ora è il momento dell’amore al tempo del coronavirus.

                                                            Carognavirus


Osservazione
Previsione 34%

08/02/2020
0


20/02/2020
3


21/02/2020
16
83
1*Exp(13*34,0%) = 83
22/02/2020
79
117
1*Exp(14*34,0%) = 117
23/02/2020
159
164
1*Exp(15*34,0%) = 164
24/02/2020
230
230
1*Exp(16*34,0%) = 230
25/02/2020
323
324
1*Exp(17*34,0%) = 324
26/02/2020
470
455
1*Exp(18*34,0%) = 455
27/02/2020
655
639
1*Exp(19*34,0%) = 639
28/02/2020
889
898
1*Exp(20*34,0%) = 898

dimanche 24 novembre 2019

Les présidents de la dissuasion atomique.


Litanie par ordre décroissant de kt des principaux responsables politico-militaires de l'irrémédiable contamination radioactive atmosphérique et tellurique du monde.

De la géo-politique du pire.

Kroutchev -URSS-, durant son mandat qui est allé du 27/03/1953 au 15/10/1964, a ordonné l'accomplissement de 225 explosions atomiques dont 213 aériennes et 12 souterraines d'une puissance totale de 264197 kt correspondant à 46,6% de la puissance mondiale développée par les 2053 explosions atomiques certifiées. (62,61 kt par jour de mandat.)

Eisenhower -USA-, durant son mandat qui est allé du 20/01/1953 au 20/01/1961, a ordonné l'accomplissement de 162 explosions atomiques dont 138 aériennes et 24 souterraines d'une puissance totale de 105494 kt correspondant à 18,6% de la puissance mondiale. (36,10 kt par jour de mandat.)

Kennedy -USA-, durant son mandat qui est allé du 20/01/1961 au 22/11/1963, a ordonné l'accomplissement de 150 explosions atomiques dont 42 aériennes et 108 souterraines d'une puissance totale de 40996 kt correspondant à 7,2% de la puissance mondiale. (39,57 kt par jour de mandat.)

Brejnev -URSS-, durant son mandat qui est allé du 16/10/1964 au 10/11/1982, a ordonné l'accomplissement de 375 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 29100 kt correspondant à 5,1% de la puissance mondiale. (4,41 kt par jour de mandat.)

Nixon -USA-, durant son mandat qui est allé du 20/01/1969 au 09/08/1974, a ordonné l'accomplissement de 170 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 20748 kt correspondant à 3,7% de la puissance mondiale. (10,24 kt par jour de mandat.)

Mao Tse-Tung -Chine-, durant son mandat qui est allé du 20/03/1943 au 09/09/1976, a ordonné l'accomplissement de 18 explosions atomiques dont 16 aériennes et 2 souterraines d'une puissance totale de 16900 kt correspondant à 3,0% de la puissance mondiale. (1,38 kt par jour de mandat.)

Johnson -USA-, durant son mandat qui est allé du 23/11/1963 au 20/01/1969, a ordonné l'accomplissement de 234 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 15645 kt correspondant à 2,8% de la puissance mondiale. (8,30 kt par jour de mandat.)

Ford -USA-, durant son mandat qui est allé du 09/08/1974 au 20/01/1977, a ordonné l'accomplissement de 52 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 13040 kt correspondant à 2,3% de la puissance mondiale. (14,57 kt par jour de mandat.)

Truman -USA-, durant son mandat qui est allé du 12/04/1943 au 19/01/1953, a ordonné l'accomplissement de 34 explosions atomiques dont 32 aériennes et 2 souterraines d'une puissance totale de 11716 kt correspondant à 2,1% de la puissance mondiale. (3,28 kt par jour de mandat.)

Reagan -USA-, durant son mandat qui est allé du 20/01/1981 au 20/01/1989, a ordonné l'accomplissement de 129 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 9938 kt correspondant à 1,8% de la puissance mondiale. (3,40 kt par jour de mandat.)

Macmillan -UK-, durant son mandat qui est allé du 14/01/1957 au 19/10/1963, a ordonné l'accomplissement de 14 explosions atomiques dont 12 aériennes et 2 souterraines d'une puissance totale de 6470 kt correspondant à 1,1% de la puissance mondiale. (2,62 kt par jour de mandat.)

De Gaulle -France-, durant son mandat qui est allé du 08/01/1959 au 28/04/1969, a ordonné l'accomplissement de 31 explosions atomiques dont 18 aériennes et 13 souterraines d'une puissance totale de 5971 kt correspondant à 1,1% de la puissance mondiale. (1,59 kt par jour de mandat.)

Hua Guofeng -Chine-, durant son mandat qui est allé du 10/09/1976 au 28/05/1981, a ordonné l'accomplissement de 9 explosions atomiques dont 7 aériennes et 2 souterraines d'une puissance totale de 5300 kt correspondant à 0,9% de la puissance mondiale. (3,08 kt par jour de mandat.)

Carter -USA-, durant son mandat qui est allé du 20/01/1977 au 20/01/1981, a ordonné l'accomplissement de 69 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 5231 kt correspondant à 0,9% de la puissance mondiale. (3,58 kt par jour de mandat.)

Pompidou -France-, durant son mandat qui est allé du 20/05/1969 au 02/04/1974, a ordonné l'accomplissement de 23 explosions atomiques toutes aériennes d'une puissance totale de 3917 kt correspondant à 0,7% de la puissance mondiale. (2,20 kt par jour de mandat.)

Gorbatchev -URSS-, durant son mandat qui est allé du 11/03/1985 au 25/12/1991, a ordonné l'accomplissement de 56 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 3096 kt correspondant à 0,5% de la puissance mondiale. (1,25 kt par jour de mandat.)

Jiang Zemin -Chine-, durant son mandat qui est allé du 24/06/1989 au 15/11/2002, a ordonné l'accomplissement de 11 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 2792 kt correspondant à 0,5% de la puissance mondiale. (0,57 kt par jour de mandat.)

Mitterrand -France-, durant son mandat qui est allé du 21/05/1981 au 17/05/1995, a ordonné l'accomplissement de 88 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 2531 kt correspondant à 0,4% de la puissance mondiale. (0,50 kt par jour de mandat.)

Bush (père) -USA-, durant son mandat qui est allé du 20/01/1989 au 20/01/1993, a ordonné l'accomplissement de 32 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 2260 kt correspondant à 0,4% de la puissance mondiale. (1,55 kt par jour de mandat.)

Giscard d'Estaing -France-, durant son mandat qui est allé du 27/05/1974 au 21/05/1981, a ordonné l'accomplissement de 62 explosions atomiques dont 9 aériennes et 53 souterraines d'une puissance totale de 2219 kt correspondant à 0,4% de la puissance mondiale. (0,87 kt par jour de mandat.)

Margaret Tatcher -UK-, durant son mandat qui est allé du 05/05/1979 au 28/11/1990, a ordonné l'accomplissement de 14 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 1840 kt correspondant à 0,3% de la puissance mondiale. (0,44 kt par jour de mandat.)

Tchernenko -URSS-, durant son mandat qui est allé du 12/02/1984 au 10/03/1985, a ordonné l'accomplissement de 28 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 971 kt correspondant à 0,2% de la puissance mondiale. (2,48 kt par jour de mandat.)

Andropov -URSS-, durant son mandat qui est allé du 12/11/1982 au 09/02/1984, a ordonné l'accomplissement de 28 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 771 kt correspondant à 0,1% de la puissance mondiale. (1,70 kt par jour de mandat.)

James Callaghan -UK-, durant son mandat qui est allé du 05/04/1976 au 04/05/1979, a ordonné l'accomplissement de 3 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 450 kt correspondant à 0,079% de la puissance mondiale. (0,40 kt par jour de mandat.)

Chirac -France-, durant son mandat qui est allé du 17/05/1995 au 16/05/2007, a ordonné l'accomplissement de 6 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 440 kt correspondant à 0,078% de la puissance mondiale. (0,10 kt par jour de mandat.)

Harold Wilson -UK-, durant son mandat qui est allé -avec une interruption- du 16/12/1964 au 05/04/1976, a ordonné l'accomplissement de 2 explosions atomiques souterraines d'une puissance totale de 400 kt correspondant à 0,07% de la puissance mondiale. (0,1 kt par jour de mandat.)

Hu Yaobang -Chine-, durant son mandat qui est allé du 11/09/1982 au 15/01/1987, a ordonné l'accomplissement de 5 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 266 kt correspondant à 0,047% de la puissance mondiale. (0,17 kt par jour de mandat.)

Eden  -UK-, durant son mandat qui est allé du 12/04/1955 au 14/01/1957, a ordonné l'accomplissement de 6 explosions atomiques toutes aériennes d'une puissance totale de 240 kt correspondant à 0,042% de la puissance mondiale. (0,37 kt par jour de mandat.)

Staline -URSS-, durant son mandat qui est allé du 19/03/1946 au 05/03/1953, a ordonné l'accomplissement de 3 explosions atomiques toutes aériennes d'une puissance totale de 102 kt correspondant à 0,018% de la puissance mondiale. (0,04 kt par jour de mandat.)

Zhao Ziyang -Chine-, durant son mandat qui est allé du 16/01/1987 au 23/06/1989, a ordonné l'accomplissement de 2 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 20 kt correspondant à 0,004% de la puissance mondiale. (0,02 kt par jour de mandat.)

Douglas-Home -UK-, durant son mandat qui est allé du 19/10/1963 au 16/10/1964, a ordonné l'accomplissement de 2 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 20 kt correspondant à 0,004% de la puissance mondiale. (0,06 kt par jour de mandat.)

John Major -UK-, durant son mandat qui est allé du 28/11/1990 au 19/06/1997, a ordonné l'accomplissement de 1 explosion atomique souterraine d'une puissance totale de 20 kt correspondant à 0,004% de la puissance mondiale. (0,01 kt par jour de mandat.)

Atal Bihari Vajpayee -Inde-, durant son mandat qui est allé du 19/03/1998 au 22/05/2004, a ordonné l'accomplissement de 2 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 20 kt correspondant à 0,004% de la puissance mondiale. (0,01 kt par jour de mandat.)

Nawaz Sharif -Pakistan-, durant son mandat qui est allé du 17/02/1997 au 12/10/1999, a ordonné l'accomplissement de 2 explosions atomiques toutes souterraines d'une puissance totale de 20 kt correspondant à 0,004% de la puissance mondiale. (0,02 kt par jour de mandat.) 

Indira Gandhi -India-, durant son mandat qui est allé du 24/01/1966 au 24/03/1977, a ordonné l'accomplissement de 1 explosion atomique souterraine d'une puissance totale de 15 kt correspondant à 0,003% de la puissance mondiale. (0,004 kt par jour de mandat.)
 
Churchill -UK-, durant son mandat qui est allé du 26/10/1951 au 06/04/1955, a ordonné l'accomplissement de 3 explosions atomiques toutes aériennes d'une puissance totale indéterminée. 
P.S. La Corée du Nord est absente de cette liste pour la simple raison qu'il n'existe, selon nous, encore aucune preuve d'excursion radiologique solide qu'elle ait détoné de tels engins. On attend toujours qu'elle ouvre ses cavernes de tir aux Geiger de l'AIEA.


Source:




Nuclear explosions 1945 - 2006, Version 3, 2009-01-21, Swedish Defence Research Agency, FOI.



Applicatif interactif "parlant" sur Excel, version incrémentée de l'importante base de données publique de la Swedish Defence Research, permettant d'associer les essais atomiques à leurs responsables politiques. (A télécharger).

Catalog of worldwide nuclear testing. (Plus de 2600 explosions réparties en 2053 "tests".)

Tableur des détonations atomiques compilé à partir des données publiques de l'Unscear, de la Swedish defense research agency et du Catalog of worldwide nuclear testing.

Par nation

L'URSS a accompli 715 explosions atomiques aériennes et souterraines dans les deux hémisphères d'une puissance totale minimale de 256,4 Mt. Cela représente 34,84% des détonations et 52,90% des kt réalisés par les "essais" atomiques. 216 dispositifs d'une puissance totale de 232,5 Mt ont été solutionnés dans l'atmosphère et 499 engins d'une puissance totale de 23,9 Mt ont été solutionnés sous terre. 216 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 232,5 Mt et 493 explosions atomiques souterraines d'une puissance totale de 34,5 Mt sont survenues dans l'hémisphère nord. 6 explosions atomiques souterraines d'une puissance totale de 39 Kt se sont déroulées dans l'hémisphère sud. Au cours de ces essais atmosphériques soviétiques 43 zones interdites multimillénaires ont été provoquées par autant de tirs bas dont la boule de feu radioactive a touché le sol laissant à terre des teneurs fatales de microscopiques débris radioactifs.

Les USA ont accompli 1032 explosions atomiques aériennes et souterraines dans les deux hémisphères d'une puissance totale minimale de 188,1 Mt. Cela représente 50,29% des détonations et 38,80% des kt réalisés par les "essais" atomiques. 212 dispositifs d'une puissance totale de 153,6 Mt ont été solutionnés dans l'atmosphère et 820 engins d'une puissance totale de 34,5 Mt ont été solutionnés sous terre. 175 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 73,1 Mt et 815 explosions atomiques souterraines d'une puissance totale de 69,8 Mt sont survenues dans l'hémisphère nord. 37 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 80,5 Mt et 5 explosions atomiques souterraines d'une puissance totale de 88 Kt se sont déroulées dans l'hémisphère sud. Au cours de ces essais atmosphériques américains 98 zones interdites multimillénaires ont été provoquées par autant de tirs bas dont la boule de feu radioactive a touché le sol laissant à terre des teneurs fatales de microscopiques débris radioactifs.

La France a exécuté 210 explosions atomiques aériennes et souterraines dans les deux hémisphères d'une puissance totale minimale de 13,0 Mt. Cela représente 10,23% des détonations et 2,69% des kt réalisés par les "essais" atomiques. 50 dispositifs d'une puissance totale de 9,8 Mt ont été solutionnés dans l'atmosphère et 160 engins d'une puissance totale de 3,3 Mt ont été solutionnés sous terre. 4 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 82 Kt et 13 explosions atomiques souterraines d'une puissance totale de 338 Kt sont survenues dans l'hémisphère nord. 46 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 9,7 Mt et 147 explosions atomiques souterraines d'une puissance totale de 3,0 Mt se sont déroulées dans l'hémisphère sud. Au cours de ces essais atmosphériques français 4 zones interdites multimillénaires ont été provoquées par autant de tirs bas dont la boule de feu radioactive a touché le sol laissant à terre des teneurs fatales de microscopiques débris radioactifs.

La Grande Bretagne a commis 45 explosions atomiques aériennes et souterraines dans les deux hémisphères d'une puissance totale minimale de 7,1 Mt. Cela représente 2,19% des détonations et 1,47% des kt réalisés par les "essais" atomiques. 21 dispositifs d'une puissance totale de 6,7 Mt ont été solutionnés dans l'atmosphère et 24 engins d'une puissance totale de 450 Kt ont été solutionnés sous terre. 6 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 5,0 Mt et 24 explosions atomiques souterraines d'une puissance totale de 2,8 Mt sont survenues dans l'hémisphère nord. 15 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 1,7 Mt.  se sont déroulées dans l'hémisphère sud. Au cours de ces essais atmosphériques britaniques 1 zone interdite multimillénaire a été provoquée par un tir bas dont la boule de feu radioactive a touché le sol laissant à terre des teneurs fatales de microscopiques débris radioactifs.

La Chine a perpétré 45 explosions atomiques aériennes et souterraines dans l'hémisphère nord d'une puissance totale minimale de 20,0 Mt. Cela représente 2,19% des détonations et 4,13% des kt réalisés par les "essais" atomiques. 23 dispositifs d'une puissance totale de 18,9 Mt ont été solutionnés dans l'atmosphère et 22 engins d'une puissance totale de 1,1 Mt ont été solutionnés sous terre. 23 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 18,9 Mt et 22 explosions atomiques souterraines d'une puissance totale de 3,2 Mt sont survenues dans l'hémisphère nord. Au cours de ces essais atmosphériques chinois 3 zones interdites multimillénaires ont été provoquées par autant de tirs bas dont la boule de feu radioactive a touché le sol laissant à terre des teneurs fatales de microscopiques débris radioactifs.

L'Inde a mis à exécution 3 explosions atomiques souterraines dans l'hémisphère nord d'une puissance totale minimale de 20 Kt. Cela représente 0,15% des détonations et 0,004% des kt réalisés par les "essais" atomiques.

Le Pakistan a commis 2 explosions atomiques souterraines dans l'hémisphère nord d'une puissance totale minimale de 5 Kt. Cela représente 0,10% des détonations et 0,001% des kt réalisés par les "essais" atomiques.  


522 explosions atomiques atmosphériques et 13 humanistes ayant à jamais pourri l'atmosphère de radioactivité nanoparticulaire. 

NB. La plupart des engins (10% voire plus) qui ont échoué et fait "fizzle" n’ont bien entendu pas été mentionnés par les états indifférents au fait que la charge atomique ultra-toxique ait été là également entièrement dispersée dans les airs.



Kroutchev -URSS-, au pouvoir du 27/03/1953 au 15/10/1964, a ordonné la réalisation de 213 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 263628 kt correspondant à 57,5% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (62,47 kt par jour de mandat.)

Eisenhower -USA-, au pouvoir du 20/01/1953 au 20/01/1961, a ordonné la réalisation de 138 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 105416 kt correspondant à 23,0% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (36,08 kt par jour de mandat.)

Kennedy -USA-, au pouvoir du 20/01/1961 au 22/11/1963, a ordonné la réalisation de 42 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 38071 kt correspondant à 8,3% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (36,75 kt par jour de mandat.)

Mao Tse-Tung -Chine-, au pouvoir du 16/10/1964 au 10/11/1982, a ordonné la réalisation de 16 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 16865 kt correspondant à 3,7% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (1,38 kt par jour de mandat.)

Truman -USA-, au pouvoir du 20/01/1969 au 09/08/1974, a ordonné la réalisation de 32 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 11694 kt correspondant à 2,5% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (3,28 kt par jour de mandat.)

Macmillan -UK-, au pouvoir du 20/03/1943 au 09/09/1976, a ordonné la réalisation de 12 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 6440 kt correspondant à 1,4% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (2,61 kt par jour de mandat.)

De Gaulle -France-, au pouvoir du 23/11/1963 au 20/01/1969, a ordonné la réalisation de 18 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 5632 kt correspondant à 1,2% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (1,50 kt par jour de mandat.)

Hua Guofeng -Chine-, au pouvoir du 09/08/1974 au 20/01/1977, a ordonné la réalisation de 7 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 5260 kt correspondant à 1,1% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (3,06 kt par jour de mandat.)

Pompidou -France-, au pouvoir du 12/04/1943 au 19/01/1953, a ordonné la réalisation de 23 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 3917 kt correspondant à 0,9% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (2,20 kt par jour de mandat.)

Giscard d'Estaing -France-, au pouvoir du 20/01/1981 au 20/01/1989, a ordonné la réalisation de 9 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 1370 kt correspondant à 0,3% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (0,54 kt par jour de mandat.)

Eden -UK-, au pouvoir du 14/01/1957 au 19/10/1963, a ordonné la réalisation de 6 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 240 kt correspondant à 0,052% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (0,37 kt par jour de mandat.)

Staline -URSS-, au pouvoir du 08/01/1959 au 28/04/1969, a ordonné la réalisation de 3 explosions atomiques aériennes d'une puissance totale de 102 kt correspondant à 0,022% de la puissance totale des explosions atmosphériques. (0,04 kt par jour de mandat.)

Churchill -UK-, au pouvoir du 26/10/1951 au 06/04/1955, a ordonné la réalisation de 3 explosions atomiques aériennes d'une puissance indéterminée.
  

 D'après le Catalog of worldwide nuclear testing. (2606 explosions réparties en 2053 "tests" de pollutions radiotoxiques réussies.)

Les atomistes compulsifs.

Une explosion atomique commanditée sous la gouvernance de chacun tous les x jours de mandat.


URSS Tchernenko 7 jours
USA Kennedy 7
USA Johnson 7
USA Nixon 8
URSS Andropov 9
URSS Brejnev 10
USA Ford 17
USA Eisenhower 18
URSS Kroutchev 19
USA Carter 19
URSS Gorbatchev 19
USA Reagan 21
USA Bush 30
France Giscard d'Estaing 41
France Mitterrand 58
France Pompidou 77
USA Truman 105
UK Eden 107
France De Gaulle 118
Chine Hua Guofeng 172
UK Macmillan 176
UK Douglas-Home 182
UK Margaret Tatcher 302
Chine Hu Yaobang 317
UK James Callaghan 375
Chine Jiang Zemin 408
UK Churchill 419
Chine Zhao Ziyang 445
Pakistan Nawaz Sharif 484
Inde Atal Bihari Vajpayee 564
Chine Mao Tse-Tung 679
France Chirac 730
URSS Staline 848
UK Harold Wilson 1418
UK John Major 2395
Inde Indira Gandhi 4077