samedi 16 octobre 2021

Poids de charge nucléaire fissionnée qui par retombée impose l'évacuation obligatoire du lieu devenu zone interdite inhabitable selon les normes internationales de radioprotection.

 


Poids de charge nucléaire fissionnée qui par retombée impose l'évacuation obligatoire du lieu devenu zone interdite inhabitable selon les normes internationales de radioprotection.

 

1 heure après l'explosion atomique d'une charge de 6,4 kg de plutonium solutionnée à 20 kt, une surface de 1 km2 se verra réduite à zone interdite en cas de malheureux dépôt pulvérulent de 1,42 gr de combustible nucléaire émettant 75,01 PBq au total des quelque 375 radioéléments plus ou moins actifs appartenant à 49 espèces isotopiques et véhiculant un potentiel global externe de 169,42 KSv/h et un potentiel total interne par inhalation de 21,92 MSv.

Dans cette masse, l'activité conjointe des Pu238-239-240 & Am241 rejoint la valeur d'évacuation impérative de 3700 Bq/m2 qui est également celle de chacun de ces 4 homologues radioéléments alpha. Par logique radiologique, l'ensemble alpha épouse le seuil critique de chacun des 4 éléments alpha pris séparément.

A 1,83 gr -885,64 PBq, 2,00 MSv/h, 258,76 MSv- la valeur d'évacuation de 3700 Bq/m2 du Pu239-240 est atteinte.

A 2,08 gr -110,11 PBq, 248,70 KSv/h, 32,17 MSv- s'ajoute la valeur d'évacuation de 3700 Bq/m2 du Pu239.

A 3,77 gr -199,44 PBq, 450,45 KSv/h, 58,27 MSv- gagne celle de 129500 Bq/m2 du Pu241.

A 6,68 gr -353,16 PBq, 797,64 KSv/h, 103,18 MSv- elle rejoint les 129500 Bq/m2 de contamination surfacique interdite au Pu238.

A 11,04 gr -583,02 PBq, 1,32 MSv/h, 170,34 MSv- elle s'incrémente de la valeur d'exclusion de 3700 Bq/m2 du Sr90,

à 13,94 gr -736,27 PBq, 1,66 MSv/h, 215,11 MSv- elle intègre la valeur d'exclusion de 555000 Bq/m2 du Cs137

et à 14,68 gr -775,52 PBq, 1,75 MSv/h, 226,58 MSv- elle atteint le seuil critique de 3700 Bq/m2 du Pu240.

Enfin à 147,04 gr -7,77 EBq, 17,55 MSv/h, 2,27 GSv-, elle actualise la valeur d'exclusion de 3700 Bq/m2 de l’Am241 tout en dépassant là de plusieurs fois les seuils limites des autres éléments critiques.

 

Récapitulatif:

1,16 gr de Pu238-239-240 & Am241 -3,70 GBq- se rencontrent dans 1,42 gr de combustible -75,01 PBq-,

1,48 gr de Pu239-240 -3,70 GBq- dans 1,83 gr -885,64 PBq-,

1,63 gr de Pu239 -3,70 GBq- dans 2,08 gr -110,11 PBq-,

33,98 milligr de Pu241 -129,50 GBq- dans 3,77 gr -199,44 PBq-,

5,81 milligr de Pu238 -3,70 GBq- dans 6,68 gr -353,16 PBq-,

25,37 milligr de Sr90 -129,50 GBq- dans 11,04 gr -583,02 PBq-,

172,68 milligr de Cs137 -555,00 GBq- dans 13,94 gr -736,27 PBq-,

440,40 milligr de Pu240 -3,70 GBq- dans 14,68 gr -775,52 PBq-,

29,12 milligr d’Am241 -3,70 GBq- dans 147,04 gr -7,77 EBq-.

 

samedi 25 septembre 2021

Sécurité nucléaire ?

Poids de combustible nucléaire éteint qui en cas de dispersion impose l'évacuation obligatoire du lieu extérieur ou intérieur devenu zone interdite inhabitable selon les normes internationales de radioprotection. 

 

 

Une surface de 1 km2 se verra réduite à zone interdite en cas de malheureux dépôt pulvérulent de 11,12 gr de combustible nucléaire irradié à 35 GwJ/t, éteint depuis 20 ans, émettant 126,91 GBq au total des quelque 100 radioéléments plus ou moins actifs appartenant à 48 espèces isotopiques et véhiculant un potentiel global externe de 107,03 mSv/h et un potentiel total interne par inhalation de 471,85 KSv. Dans cette masse, l'activité conjointe des Pu238-239-240 & Am241 rejoint la valeur d'évacuation impérative de 3700 Bq/m2 qui est également celle de chacun de ces 4 homologues radioéléments alpha. Par logique radiologique, l'ensemble alpha épouse le seuil critique de chacun des 4 paritaires éléments alpha pris séparément.

A 22,32 gr -254,59 GBq, 214,71 mSv/h, 946,61 KSv- la valeur d'évacuation de 3700 Bq/m2 du Pu238 est atteinte.

A 26,75 gr -305,18 GBq, 257,37 mSv/h, 1,13 MSv- s'ajoute la valeur d'évacuation de 3700 Bq/m2 de l’Am241.

A 55,93 gr -638,05 GBq, 538,11 mSv/h, 2,37 MSv- gagne celle de 129500 Bq/m2 du Pu241.

A 76,89 gr -877,24 GBq, 739,82 mSv/h, 3,26 MSv- elle rejoint les 129500 Bq/m2 de contamination surfacique interdite au Sr90.

A 129,81 gr -1,48 TBq, 1,25 Sv/h, 5,51 MSv- elle s'incrémente de la valeur d'exclusion de 3700 Bq/m2 du Pu239-240.

A 206,10 gr -2,35 TBq, 1,98 Sv/h, 8,74 MSv- elle intègre la valeur d'exclusion de 3700 Bq/m2 du Pu240.

A 214,75 gr -2,45 TBq, 2,07 Sv/h, 9,11 MSv- elle atteint le seuil critique de 555000 Bq/m2 du Cs137.

Enfin à 350,72 gr -4,00 TBq, 3,37 Sv/h, 14,88 MSv-, elle actualise la valeur d'exclusion de 3700 Bq/m2 du Pu239 tout en dépassant là de plusieurs fois les seuils limites des autres éléments critiques.

Récapitulatif:

90,52 mgr de Pu238-239-240 & Am241 -3,70 GBq- se rencontrent dans 11,12 gr de combustible -126,91 GBq-,

5,81 mgr de Pu238 -3,70 GBq- dans 22,32 gr -254,59 GBq-,

29,12 mgr d’Am241 -3,70 GBq- dans 26,75 gr -305,18 GBq-,

33,98 mgr de Pu241 -129,50 GBq- dans 55,93 gr -638,05 GBq-,

25,37 mgr de Sr90 -129,50 GBq- dans 76,89 gr -877,24 GBq-,

881,18 mgr de Pu239-240 -3,70 GBq- dans 129,81 gr -1,48 TBq-,

440,40 mgr de Pu240 -3,70 GBq- dans 206,10 gr -2,35 TBq-,

172,68 mgr de Cs137 -555,00 GBq- dans 214,75 gr -2,45 TBq-,

1,63 gr de Pu239 -3,70 GBq- dans 350,72 gr -4,00 TBq-.

 

S'il s'agissait d'une bombe atomique au plutonium de 20 kt (Nagasaki).