vendredi 17 février 2017

Comptabilité hypothétique en attente de démenti



Un avion militaire muni d’un canon mitrailleur Gatling tire 2300 balles d'UA de 30 mm à la minute comportant 275 gr d'Uranium appauvri chacune. En 1 minute de tir un chasseur aérien déverse pour autant 632,5 kg d'Uranium dit appauvri. Si 365 sorties aériennes « appauvries » ont eu lieu durant toutes ces années de confrontations avec "l’Etat islamique" en Irak, en Syrie, en Libye, au Mali et au Yémen (liste non exhaustive...) avec chacune 5 minutes de tir alors 1154 tonnes d'UA ont été déversées. (2300 balles d'UA de 30 mm/minute * 275 gr d'UA par balle * 365 sorties * 5 minutes de tir par sortie = 1,154E9 gr soit 1154 t).

1154 t d'UA contiennent en moyenne 14,31 TBq d'U238 (α, 1,15 Ggr et 2,91E30 atomes), 14,31 TBq de Th234 (β-, 16,71 mgr et 4,30E19 atomes), 14,31 TBq de Pa234 (β-, 563,28 ngr et 1,45E15 atomes), 2,18 TBq d'U234 (α, 9,47 kg et 2,44E25 atomes), 221,50 GBq d'U235 (α, 2,77 t et 7,10E27 atomes), 221,50 GBq de Th231 (β-, 11,23 µgr et 2,93E16 atomes) pour une activité totale de 45,56 TBq, 3,18 supérieure à l'activité de l'U238.

Une telle activité composite émet une dose externe totale de 93,29 Sv/h qui relève à 99,43% du Pa234 et représente, d'après les faux facteurs de dose interne de l'ICRP, une dose par inhalation totale de 137 millions de Sievert à 83,6% due à l'U238 (114,51 MSv) et la dose par ingestion de 817,24 KSv à 78,8% due à l'U238 (644,11 KSv).


P.S. A propos des récentes admissions: 5265 balles à l'uranium de 30 mm tirées en Syrie.

Une balle perforante de 30 mm contient 275 grammes d'uranium appauvri. 5265 balles d'uranium de ce calibre en somment 1,45 t. A une cadence maximale de mitraillage de 70 cartouches par seconde (4200 par minute) dont 44 à l'UA (2640 par minute), cet arsenal aurait pu être déversé en 2 minutes de tir par un seul avion de combat au rythme de 12,1 kg d'Uranium par seconde.  Est-il raisonnable de croire que seulement 5265 cartouches à l’uranium ont été employées durant toutes ces années de combat ?
 

mardi 15 novembre 2016

Appel à falsification




Autour de 8167 t d'aérosols de métaux lourds radioactifs hérités des essais atomiques (120 t d'U235, 47 t de Pu239) et des guerres récentes à «l’uranium appauvri métallisé, insoluble et plus concentré que nature» (8000 t d'U238) flottent encore dans l'atmosphère de notre planète. Dans ce scénario insalubre chaque m3 d'air que nous respirons où que nous soyons et qui que nous soyons comporterait dans une couche d'atmosphère hypothétique de 25 km de haut environ 637,96 pgr de métaux lourds artificiels fragmentés en environ 829 millions de particules fines insolubles par m3 d'U235, U238 et de Pu239

[4/3*3,14159*((6371000+25000)3-63710003) = 1,28E19 m3.]

Aucun garde du corps ne protège les poumons. Toute falsification fondée sur les données objectives est la bienvenue.